fr

nl

en

installation

Collection Temporaire,


COLLECTION TEMPORAIRE


    Avec “COLLECTION TEMPORAIRE”, Frédéric Rolland réunit à la b-GALLERY, les œuvres d’artistes lauréats des années précédentes. Le questionnement préalable à l’exposition était de cerner la b-GALLERY à travers l’histoire du lieu. Située dans la Galerie Bortier, gérée et animée par les responsables du Service Culture de la ville de Bruxelles, la b-GALLERY est un espace dédié à la jeune création contemporaine. Les artistes, et les œuvres qu’ils y exposent, en constituent l’âme. Partant de ce constat, Frédéric Rolland propose, autour d’une série de leurs œuvres, une mise en tension du processus d’exposition.



Comment présenter des œuvres variées ?


    La réunion d'œuvres d’artistes ayant pour seul lien d’avoir déjà exposé dans un même lieu, pose la question de l’accrochage d'œuvres plastiques assez hétéroclites. Avec “Collection Temporaire”, il ne s’agit pas seulement de rassembler des œuvres et de réaliser un accrochage subjectif, s’apparentant à une sorte de rétrospective, mais de produire à partir de ce “matériau”, une exposition vivante qui engendre un dialogue avec le spectateur. Autour de ce dialogue, Frédéric Rolland, questionne la notion d’exposition en tant que processus. Au final, il réalise une installation qui propose de faire l’expérience de l’exposition, à divers niveaux jusqu’à celui du concept.



Collection ou Exposition ?


    Chaque artiste, ayant accepté de se prêter au jeu, se trouve incarné à la b-GALLERY par une de ses œuvres. Cette œuvre renvoie le spectateur à son auteur, à son travail artistique, et à l’exposition passée qu’elle représente. Si l’on considère que chaque sélection d’artiste est le résultat d’un choix éclairé mettant à l’honneur la jeune création contemporaine, alors, ces choix peuvent être envisagés comme présidant à l’émergence d’une collection. Cependant, la galerie n’est pas un musée, et aucune des œuvres n’est vouée à être achetée par la ville de Bruxelles. C’est donc d’une collection virtuelle qu’il s’agit, et c’est à celle-ci que l’exposition vient donner corps en réunissant ces œuvres le temps d’une exposition temporaire. Chaque année, la publication d’un catalogue témoigne des expositions de la saison. Il constitue une mémoire de la b-GALLERY et sous-tend cette idée d’une collection virtuelle.



Quelle médiation pour quel choix ?


    Autour des œuvres, des expositions et des musées, différents types de médiations sont proposés aux publics. Il s’agit de tout dispositif qui contribue à faire rencontrer les œuvres. Ce sont les éléments de mise en évidence des œuvres, qui, pour certains d’entre eux, les expliquent : affiches, dépliants, articles de presse, catalogues d’exposition, visites guidées, audio-guides... et aussi dispositifs de mise en scène des œuvres. Ces dispositifs de médiation ont pour fonction d’augmenter la visibilité et l'accessibilité aux œuvres, depuis le signalement de leur existence, jusqu’aux modalités de leur exposition. Ils jouent les intermédiaires et rendent possible un contact, un dialogue, une rencontre avec une œuvre. Sans eux, l'œuvre pourrait passer totalement inaperçue. Ils tracent un chemin vers elle et permettent de s’arrêter, et de comprendre quelque chose. Parfois même, ils permettent de tomber en arrêt.


    Ainsi, le processus de rencontre d’une œuvre se fait en général de la façon suivante : dans un premier temps, un spectateur est amené par divers moyens de communication, à visiter un lieu d’exposition qui le met en contact avec un certain nombre d'œuvres. Dans un second temps, au milieu des œuvres exposées, son attention peut se focaliser sur une ou plusieurs d’entre elles, le cas échéant via divers moyens de communication ou de mise en scène.


    Avec “Collection Temporaire”, Frédéric Rolland travaille sur la seconde partie de la rencontre, et retourne la situation... Un visiteur, seul, doit choisir l'œuvre avec laquelle il va être mis en contact, à priori, et via un dispositif de médiation (plusieurs listes présentées par le gardien). C’est uniquement l'œuvre qu’il aura choisie qui lui sera dévoilée. Elle s’offrira à son regard, au milieu de l’installation de l’ensemble des autres œuvres voilées, pendant le temps qu’il souhaitera. Cette sélection préalable perturbe le mode habituel d’entrée en relation avec l'œuvre. Les processus traditionnels s’inversent, le spectateur étant d’abord confronté à son processus de choix.


    Au delà des questionnements et des mises en abyme que Collection Temporaire propose, il se peut aussi qu'une œuvre se révèle à un spectateur, et qu’ensemble, ils se mettent à vivre...


    Venez faire l’expérience et découvrir COLLECTION TEMPORAIRE, à la b-GALLERY.



Télécharger le texte intégral : COLLECTION TEMPORAIRE F. Rolland.pdf

© Frédéric Rolland 2011 - SOFAM - Belgique

Untitledness,

Frédéric Rolland

COLLECTION TEMPORAIRE

<